Benoît était présent dans la première promo du centre, en 2002. Après trois années à CCF, il s'est lancé dans le monde professionnel sans quitter l'univers du cyclisme. Ces derniers temps, il s'est reconvertit vers un tout autre métier et profite de sa vie de famille pleinement.
18 juin de l’année 2000, Valentin naquit et se retrouva très vite à Oradour-Sur-Glane. Village, tristement connu de l’histoire française par le massacre perpétré durant la seconde guerre mondiale et qui inscrit ce nom, comme un élément historique d’un passé douloureux de l’année 1944. Depuis, bien des choses se sont vues reconstruites et bien des êtres se sont vus naître, c’est le cas de Valentin.
Trois de nos coureurs ont été sélectionné par Pierre-Yves Chatelon pour disputer un stage de préparation, la semaine dernière, à Bessans (Haute-Maurienne) avec l'Equipe de France Espoirs. Alex (Baudin), Valentin (Paret-Peintre) et Thomas (Delphis) ont ainsi laissé le vélo à la maison pour chausser les skis et les raquettes. Les autres ont repris les entrainements collectifs.
Gabriel a couru pour CCF de 2012 à 2014. Après avoir terminé ses études et sa carrière cycliste, il a voyagé, puis s'est lancé dans la vie professionnelle. Toujours passionné de sport, il s'est fixé de nouveaux objectifs.
Sir Henry Lawton, couronné chevalier de la “cuisse lactique”. Notre chevalier ne connaît pourtant pas bien le trot, il a directement appris le galop.
Au lendemain de notre stage de cohésion dans la station de La Rosière, staff et coureurs sont rentrés chez eux profiter des fêtes de fin d'année en famille. Ce lundi était synonyme du retour des entrainements collectifs… avec un coureur supplémentaire. Retour sur les différentes actualités du centre depuis le départ en vacances.
Jojo c’est simple, un jour il a vu son père faire du vélo et il s’est dit, "tiens ça a l’air rigolo." À Noël, au lieu de commander (comme beaucoup d’enfants de son âge) une boite entière de légo, il commanda un vélo. Il essaya puis se dit "tiens, c’est rigolo."
Cyril était présent dans la première promo de l'histoire de CCF, en 2002. Il est resté deux ans au centre puis a écrit la sienne, celle de comédien. Avec l'ADN du vélo en soi, il travaille sur un projet qui lie ses deux passions. Entretien.
Paul c’est une recette façon normande, à lui tout seul. Si si, je vous jure, regardez :
Le stage a pu se tenir malgré la crise sanitaire. La station de la Rosière, l’office […]