3e en 2019, Thomas Delphis a décroché l’or cette année à l’occasion du championnat de France CLM U23. Photo : FFC

Voilà six ans que CCF n’avait plus connu ça : la chance d’avoir dans ses rangs un champion de France. Une période bien trop longue que Thomas Delphis a stoppé ce jeudi 22 octobre 2020 en devenant Champion de France du contre-la-montre U23.

Depuis sa création, les championnats nationaux sont un rendez-vous important pour Chambéry Cyclisme Formation. Au total, ce sont pas moins de 12 titres qui ont été décrochés par les pensionnaires savoyards depuis la création du centre en 2001. La série avait débuté en 2009 avec la promotion menée par Ben Gastauer ou les pistards Kévin Fouache et Morgan Knieksy. Depuis, CCF avait brillé au Luxembourg et en Suisse sur la route. En France, c’est sur la piste ou via le récent champion du Monde, Jordan Sarrou, en VTT que les chambériens avaient brillés. Mais jusqu’alors, aucun de nos représentants français n’avait réussi à s’illustrer sur route.

Thomas Delphis, le 13e

Pourtant, les “petits frenchies” n’étaient pas en reste et on a en mémoire tout récemment les deuxièmes places d’Anthony Jullien (en ligne, U23) et Simon Verger (CLM, Elite) ou encore la troisième de Thomas Delphis (CLM, U23) . C’était l’an dernier. Non satisfait de sa première médaille nationale, le bronze, Thomas a décidé de remettre ça en cette fin octobre 2020 avec la ferme intention d’aller chercher mieux. “J’avais un objectif assez élevé après l’an dernier. Je prétendais à ce niveau” analyse à froid l’intéressé. A froid mais pas en ayant totalement pris conscience du résultat qu’il vient de réaliser, 24 heures après. “Je suis content mais je ne sais pas trop… Je suis surtout content pour tout le centre, que tout le monde soit content de cette performance“. Car si le contre-la-montre est un exercice bien individuel, tous ses copains étaient présents avec lui à l’issu du podium protocolaire jeudi. De quoi conclure en beauté une année 2020 si particulière pour le haut savoyard.

L’ensemble du groupe est venu féliciter Thomas Delphis pour son titre national

Terminer sur une victoire c’est super, mais quand on a la gagne dans les jambes, on a envie de continuer” glisse Thomas. Après un mois d’août difficile, notre rouleur a su garder sa ligne de conduite pour cette épreuve qui constituait l’objectif numéro 1 de sa saison. “Le confinement a été difficile à gérer et la reprise aussi. Il a fallu tout de suite être prêt“. Avec cette victoire, il se pourrait qu’il ait eu le déclic qu’il attendait pour briller sur les épreuves en ligne. “J’espère que cela va être un résultat qui me mettra en confiance pour m’illustrer sur les courses solides l’an prochain“. Celui qui va passer Espoir 4 la saison prochaine va désormais profiter de son premier titre national. Enfin, pas trop vite. Le sacre a été mesuré jeudi soir. “On a rien fait, je suis rentré à Chambéry avec ceux de l’équipe qui faisaient l’épreuve contre-la-montre. Il y avait encore la course en ligne pour le reste de l’équipe ce vendredi. Je vais suivre ça. On aura le temps de fêter cela ensuite ce week-end“. Un week-end qui signera la fin de la saison pour nos coureurs suite à l’annulation du championnat AURA. Déjà on a hâte de les retrouver en 2021.

Les résultats complets des championnats de France U23 :

Epreuve contre-la-montre : 1 Thomas Delphis, 5 Loris Trastour, 9 Paul Lapeira, 11 Hugo Toumire, 44 Valentin Paret-Peintre
Epreuve en ligne : 7 Anthony Jullien, 28 Antoine Raugel, 82 Simon Verger, 85 Valentin Retailleau, 134 Aloïs Charrin

L’info en plus : les treize titres nationaux de Chambéry CF

  • 2009 : Ben Gastauer (Luxembourg, route & CLM U23), Kevin Fouache (France, piste – américaine), Morgan Kniesky (France, piste – scratch & américaine), Nicolas Schnyder (Suisse, CLM U23)
  • 2010 : Silvan Dillier (Suisse, route U23)
  • 2013 : Gabriel Chavanne (Suisse, route U23)
  • 2014 : Jordan Sarrou (France, VTT U23)
  • 2016 : Kévin Geniets (Luxembourg, route & CLM U23)
  • 2019 : Ken Conter (Luxembourg, route U23)
  • 2020 : Thomas Delphis (France, CLM U23)

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *