Morgan Kneisky et Loïc Varnet, notre directeur général, lors du Rhône-Alpes-Isère Tour en 2019

Passé par Chambéry CF entre 2008 et 2009, Morgan Kneisky est aujourd’hui coureur cycliste professionnel dans les rangs de la Groupama-FDJ Continentale.

  • Comment s’est passé ton confinement ?

Mon confinement s’est très bien passé. Il m’a permis dans un premier temps de me reposer après une longue saison hivernale sur la piste. Ensuite j’ai repris les bases de l’entraînement. La période est passé très vite pour moi, j’ai pu profiter d’être à la maison plus de 2 mois de suite, ce qui n’était pas arrivé depuis plus de 10 ans !

  • Qu’as-tu fait depuis ton départ à CCF ? 

J’ai fait énormément de choses en plus de 10 ans ! Depuis mon départ du CCF je suis resté coureur cycliste professionnel. J’ai fait 4 années a Roubaix Lille Métropole, 3 années dans une équipe en Angleterre, team Raleigh. En 2017 je suis revenu en France dans l’équipe de l’Armée de Terre pour une saison. En 2018 j’ai rejoint une nouvelle fois Roubaix Lille Métropole, puis depuis l’année dernière je fais partie de l’équipe Groupama-FDJ Continentale. J’ai obtenu trois titres de champion du monde sur la piste en plus de celui que j’ai obtenu lorsque j’étais au CCF. 

  • Le report des JO a été une satisfaction pour toi ? Pourquoi ? 

Oui le report des Jeux a vraiment été une satisfaction pour moi car on est plusieurs coureurs à désirer une place de titulaire pour participer aux Jeux Olympiques. Une année de plus va me permet de faire mes preuves, même si je les ai déjà faites par le passé. J’ai fini l’hiver dernier avec l’un de mes meilleurs niveau, mais je n’ai malgré tout pas été sélectionné au Championnat du Monde sur piste. Avec cette année supplémentaire je vais pouvoir montrer que je suis encore là et que je suis bien le meilleur coureur d’américaine français avec Benjamin Thomas. 

  • 15 mois pour décrocher un ticket est-ce suffisant ? Cela rajoute-t-il du piment dans ta carrière ? 

15 mois pour décrocher un ticket c’est largement suffisant. J’ai bientôt 15 ans d’expérience au haut-niveau et j’ai été pendant plusieurs années l’un des meilleurs coureurs du monde dans cette discipline. Je sais de quoi je suis encore capable et surtout je sais ce qu’il faut faire et ce qu’il faut mettre en place pour atteindre cet objectif.  Cela ne rajoute pas de piment à ma carrière mais surtout cela me donne un objectif et une opportunité de la finir de la plus belle des façons. 

  • Comment envisages-tu la fin de saison ?

Pour le moment nous savons que nous allons reprendre la compétition en août, mais cela n’est pas une certitude car tout peut arriver avec ce virus. Si tout se passe bien, comme tous les coureurs, je vais bien évidemment préparer cette mini saison sur route. Ces quelques mois de compétition vont me permettre de rehausser mon niveau et d’aborder la prochaine saison sur piste dans les meilleures conditions.

  • Quel est ton rôle dans l’équipe Groupama-FDJ Continentale ? 

Dans l’équipe cycliste Groupama-FDJ Continentale j’ai le rôle de capitaine de route. CCF est basé à Chambéry, nous, nous sommes basés à Besançon. Je suis née à Besançon, je connais toutes les routes par cœur. Je connais aussi un grand nombre des courses du calendrier français, ces deux choses me permettent de guider les jeunes coureurs à l’entraînement comme en compétition. 

  • Un mot/un conseil pour la promotion actuelle ? 

Les années Espoirs sont les années les plus importantes pour se construire. CCF est une structure qui donne tous les moyens aux jeunes coureurs de pouvoir se construire rapidement et dans les meilleurs conditions. Si j’ai un conseil à donner c’est celui d’être acteur de sa performance, Il ne faut pas attendre que tout arrive, il faut se donner les moyens d’y arriver. 

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *