Passé par Chambéry CF entre 2006 et 2007, Cyril David est aujourd’hui mécanicien industriel en Suisse.

  • Comment s’est passé ton confinement ?

Mon confinement s’est bien passé, je n’ai pas arrêté de travailler pendant cette période. J’ai pu faire du sport autour de la maison dans les bois aux alentours tout en respectant le rayon de 1 km : le bonheur d’habiter à la campagne ! J’ai la chance d’avoir 4 enfants dont la dernière qui est née une semaine après la fin du confinement, donc on s’ennuie pas, surtout que les 3 grands sont très sportifs.

  • Qu’as-tu fait depuis ton départ à CCF ?

Depuis mon départ du CCF, j’ai continué à courir en élite dans d’autres clubs jusqu’en 2015, et j’ai commencé à courir en trail depuis 5 ans maintenant. J’ai eu 4 enfants, Eva en 2005, Enzo en 2007, Kelly en 2010 et Tessa en 2020 , je me suis marié en 2009 et j’ai construit ma maison en 2010.

  • Quelles études as-tu fais en parallèle ?

Pendant ma période au centre de formation, j’étais en alternance BAC Professionnel maintenance industrielle à la Motte Servolex, diplôme que j’ai obtenu et qui m’a permis d’intégrer rapidement le monde du travail.

  • Ton métier actuel : peux-tu nous expliquer ton quotidien ?

Je suis mécanicien industriel dans une entreprise en Suisse qui fabrique des condiments et sauces depuis 13 ans maintenant, près de l’Union Cycliste Internationale (UCI). Le métier consiste à entretenir les machines et à dépanner.

  • Qu’est-ce que t’a apporté CCF ? 

CCF m’a permis de participer à des courses que je rêvais de faire comme Paris-Roubaix,Liège-Bastogne-Liège, la Ronde de l’Isard, le GP de Plouay, le Tour de la Réunion ainsi que des courses en Italie. Bien sûr, CCF m’a également apporté le matériel, les directeurs sportifs, les mécanos
et les dirigeants qui étaient compétents.

  • Continues-tu le vélo pour le plaisir ? 

Je n’ai pas arrêté le vélo à part en 2009/2010 quand j’ai construit ma maison. J’ai toujours couru, en faisant des cyclosportives mais également en trail.

  • Tes envies pour la suite ? 

Les projets ne manquent pas, qu’ils soient personnel ou sportif. Nous allons reconstruire une deuxième maison un peu plus haut dans la montagne à 1100m d’altitude. Je souhaite également faire le tour du Mont Blanc en vélo en essayant de battre le record. Et pourquoi pas organiser une sortie vélo avec tout les anciens dirigeants et coureurs du CCF ?

  • Un mot/un conseil pour la promotion actuelle : ?

Si j’avais un conseil à donner aux jeunes du CCF, ce serait d’être fier de porter le même maillot que la structure professionnelle, profiter de la chance d’être dans une structure encadré par Loïc Varnet et des dirigeants professionnels.
Mais surtout, le plus important, c’est de se faire plaisir tout en rêvant d’aller plus haut et plus loin.

Le terrain de jeu que Cyril effectue en train trail à deux pas de chez lui vers la Dent d’Oche

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *